[socials]
[socials]

La Quarantaine

Tous les serpents intégrant un élevage, qu’ils soient nés en captivité ou sauvages, doivent être gardés en observation durant une période plus ou moins longue selon leur état de santé.

Tout animal suspect doit être immédiatement conduit chez le vétérinaire pour un bilan complet et un traitement spécifique.

Lors de l’arrivée d’un nouveau serpent, on procède à des examens externes. On recherche la présence de parasites externes (ex: acariens, tiques). On inspecte les yeux, la cavité buccale et le cloaque. On vérifie également le tonus musculaire lors des déplacements de l’animal.

Le serpent doit être placé dans un terrarium ou un bac de quarantaine contenant au moins une cachette. Les éléments de décorations seront réduits au minimum et on privilégiera des solutions facilement désinfectables ou jetables pour ce type d’installation.

Lors de la quarantaine, on laissera le serpent au calme et on évitera au maximum les manipulations.

Tout animal suspect doit être immédiatement conduit chez le vétérinaire pour un bilan complet et un traitement spécifique.

Dans le cas d’animaux sauvages, il faut commencer par réhydrater et réalimenter les animaux avant tout traitement antiparasitaire ou antibiotique ce qui leur permettra de bien mieux les supporter.

Après cette période de quarantaine, un serpent sain peut intégrer son terrarium définitif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *